Accessibilité
Partager :

Les fonds sous-marins

webouestva-pageinfo-fondssmsf-0001-191

Un peu d'histoire

Depuis plus d’un siècle, notre côte méditerranéenne attire toujours plus de monde, mais rares sont ceux qui prennent le temps de découvrir et respecter ses nombreuses richesses.
La mer Méditerranée représente moins de 1% de la surface des Océans mais malgré sa petite taille elle regroupe 6% des espèces marines. 60 % des espèces proviennent de l’Océan Atlantique et 5 % de la Mer Rouge, les autres espèces sont endémiques.
La transparence et la qualité des eaux de baignade  vous invitent au voyage dans un monde de couleurs et de tranquillité.


Six Fours et La Seyne s’engagent dans la préservation des écosystèmes au travers de Natura 2000 qui englobe la Lagune du Brusc, l'Archipel des Embiez, Le Cap Sicié et les rochers des Deux Frères : berceau d’espèces marines protégées.

L'institut Océanographique Paul Ricard, implanté sur l'Ile des Embiez, lutte depuis plus de 40 ans contre les pollutions marines, se consacre à la recherche et permet au public de découvrir l'écologie de la Méditerranée grâce à l'aquarium. Une centaine d'espèces animales et végétales offrent un panorama de la vie sous-marine en Méditerranée.
Paradis de la plongée sous-marine avec de nombreux spots naturels, Six Fours les Plages et La Seyne sur Mer vous réservent bien des surprises : plongée sur épave, randonnées en palme, masque et tubas...


 
webouestva-pageinfo-fondssmls-0001-192

Les espèces protégées…

(La capture, le prélèvement, ou encore la vente de ces espèces sont totalement interdits et sanctionnés)
La flore
  • L’herbier de Posidonie n’est pas une algue mais une plante à fleurs, c’est une espèce endémique. Elle forme de vastes herbiers sous-marins indispensables à l’écosystème marin de la Méditerranée, elle peut pousser jusqu’à 40 mètres de profondeur et protège le littoral de l’érosion.  Source d’oxygène, les herbiers de posidonies servent de nurseries, d’abri et de support pour de très nombreuses espèces animales dont la Grande Nacre.
    (grande nacre : grand coquillage endémique pouvant mesurer jusqu’à 1m vit principalement dans les herbiers de posidonies).
    Les feuilles mortes des herbiers tombent et s’accumulent sur les plages formant ainsi des banquettes de posidonies. Ces amas de posidonies empêchent l'érosion du sable par les vagues.
  • La cymodocée ressemble à la posidonie mais ses feuilles sont plus étroites.
 
La faune
  • La grande nacre
  • La Grande cigale de mer
  • La Datte de mer
  • La Patelle géante
  • L’Oursin diadème
  • Le Mérou
  • Les cétacés
  • La Tortue caouanne
  • Le Phoque moine

Respecter la nature… 

Les oursins en voie de disparition - Règlementation pêche aux oursins
Pour l'ensemble du littoral français, le ramassage est autorisé du 1er novembre au 15 avril sauf dans les Bouches-du-Rhône où il l'est seulement du 1er novembre au 31 mars.
Les quantités sont limitées à 4 douzaines par personne et par jour à pied. En pêche à partir d'un bateau, limitée à 4 douzaines par personne embarquée et par jour avec un maxi de 10 douzaines par embarcation en mer.
La taille minimale de capture est de 5 cm de diamètre sans les piquants.
Il est interdit de vendre le produit de sa pêche. Les pêcheurs professionnels doivent aussi suivre une réglementation et respecter les périodes de pratique.
Les poissons
Respectez les tailles de capture minimales, le matériel autorisé et les zones de pêches réglementées (consultez les Affaires Maritimes).
Les prélèvements de poissons de petites tailles provoquent la réduction de la ressource et l'extinction des espèces.
 
Les laisses de mer
La mer dépose sur le rivage de nombreux restes. On y trouve : des posidonies, des algues, des coquillages, oursins, éponges, bois… Ces laisses de mer ne sont pas des déchets et elles jouent un rôle important pour l’équilibre des plages. Elles évitent la perte de sable qui étouffe les écosystèmes.
 Les vélelles 
Colonies flottantes de couleur bleue, d’environ 3-4 cm. La vélèlle se nourrit de petits organismes planctoniques. Ces animaux coloniaux très répandus sont incapables de lutter contre les courants et sont donc rejetés en grand nombre sur les côtes au printemps et en été. Ils ne présentent aucun danger pour l’homme.
 « En mer, évitez de pratiquer des activités motorisées bruyantes et polluantes. Si vous êtes en bateau, veillez à ce que toute la famille ne jette rien à la mer. Respectez la vitesse autorisée et ne jetez pas l’ancre dans les herbiers de posidonies.

Être écoutouriste c'est tout vous !   

C’est respecter le lieu de vacances comme son « chez soi ».
C’est être responsable de ses déchets, donc de ne pas les abandonner dans la nature ou sur un lieu public.
C’est aussi faire le tri sélectif en vacances.
C’est prévenir les autorités compétentes en cas de pollution.
C’est consommer avec modération les ressources naturelles (eau, énergie…).
 
C’est utiliser les moyens de déplacement les plus respectueux de l’environnement (marche à pied, vélo, transports en commun…).
C’est respecter la vie (faune et flore) présente dans les espaces naturels qui nous entourent.
 

Rappel

NOUS VOUS RAPPELONS QUE PAR MESURE D’HYGIENE LES CHIENS  SONT INTERDITS SUR TOUTES LES PLAGES
Des sacs « Puppy Clean »  sont disponibles en libre service dans les communes.
 
L’Office de Tourisme et les services de la ville délivrent gratuitement des cendriers de plage.