Accessibilité
Partager :

Être écotouriste, c'est tout vous !

Etoile de mer
♦ C’est respecter le lieu de vacances comme son « chez soi ».
 
 C’est être responsable de ses déchets, donc de ne pas les abandonner dans la nature ou sur un lieu public.

 C’est aussi faire le tri sélectif en vacances.
 
 C’est prévenir les autorités compétentes en cas de pollution.

 C’est consommer avec modération les ressources naturelles (eau, énergie…).
 
 C’est utiliser les moyens de déplacement les plus respectueux de l’environnement (marche à pied, vélo, transports en commun…).

 C’est respecter la vie (faune et flore) présente dans les espaces naturels qui nous entourent.
 
 
NOUS VOUS RAPPELONS QUE PAR MESURE
D’HYGIENE LES CHIENS SONT INTERDITS SUR TOUTES LES PLAGES
L’Office du Tourisme et les services de la Ville
délivrent gratuitement des sacs « Puppy Clean » sur simple demande.
Vélelles

Les vélelles :

Colonies flottante de couleur bleue, d’environ 3-4 cm. La vélèlle se nourrit de petits organismes planctoniques. Ces animaux coloniaux très répandus sont incapables de lutter contre les courants et sont donc rejetés en grand nombre sur les côtes au printemps et en été.
Ils ne présentent aucun danger pour l’homme.

 
Laisses de mer

Les laisses de mer :

La mer dépose sur le rivage de nombreux restes. On y trouve : des posidonies, des algues, des coquillages, oursins, éponges, bois… Ces laisses de mer ne sont pas des déchets et elles jouent un rôle important pour l’équilibre des plages. Elles évitent la perte de sable qui étouffe les écosystèmes.
Etre écotouriste

LE PETIT ÉCOTOURISTE        

La Mer, c’est magique…synonyme de vent, de vagues, de
liberté. C’est aussi l’un des écosystèmes les plus menacés.
 
 Si je suis en vacances et proche de la mer, j’entraîne ma famille à faire du sport : vélo ou marche à pied. Je veille à ce que mes parents garent bien leur voiture.
 
 J’évite d’aller au bord de la mer avec des objets très légers qui peuvent s’envoler et souiller la plage.
 
 Je respecte les clôtures installées à proximité des plages et sur les îles : Elles protègent la végétation du piétinement dévastateur.
 
 ♦ Avant de partir,  je dis à mes parents de ne laisser aucun déchet derrière eux, y compris leurs mégots de cigarettes.
 
L’Office de Tourisme et les services de la ville délivrent
gratuitement des cendriers de plage.
« Si je pêche, je me renseigne sur les périodes de pêche et sur les autorisations pour consommer mon poisson. La pêche des oursins est strictement réglementée.
« En mer, j’évite de pratiquer des activités motorisées bruyantes et polluantes. Si je suis en bateau, je veille à ce que toute ma famille ne jette rien à la mer. Je dis à papa de respecter la vitesse autorisée et de ne pas jeter l’ancre dans les herbiers de posidonies.
 
PARCE QU’IL N’Y A PAS D’ÂGE POUR PROTÉGER LA PLANÈTE 
Oursins

Les oursins en voie de disparition : règlementation pêche aux oursins

Pour l'ensemble du littoral français, le ramassage est autorisé du 1er novembre au 15 avril (sauf dans les Bouches-du-Rhône du 1er
novembre au 31 mars). Les quantités sont limitées à 4 douzaines par personne et par jour à pied. En pêche à partir d'un bateau, limitée à 4 douzaines par personne embarquée et par jour avec un maxi de 10 douzaines par embarcation en mer.
La taille minimale de capture est de 5 cm de diamètre sans les piquants.
Il est interdit de vendre le produit de sa pêche.

 
Poissons dans un herbier de posidonies

Les Herbiers de Posidonies et les cymodocées : attention fragile !

La Posidonie et la cymodocée ne sont pas  des algues mais des plantes à fleurs. Elles forment de vastes herbiers sous marins
indispensables à l’écosystème
marin de la Méditerranée. Elles protègent le littoral de l’érosion. Source d’oxygène, les herbiers de posidonies et les cymodocées servent de frayères et de nurseries pour de très nombreuses espèces animales et poissons.